14 astuces pour coudre facilement à la maison

Savez-vous comment coudre de la maille ? Vous vous dites sans doute que ce n'est possible que sur une surjeteuse, n'est-ce pas ? Et que si vous n'avez pas ce genre d'équipement, vous ne pourrez jamais coudre ce tissu élastique. Mais c'est là que vous vous trompez. Sachez qu'il est possible de coudre de la maille sur des machines domestiques ! Bien sûr, il y a des finitions qui sont difficiles à réaliser avec du matériel courant. Cependant, il existe plusieurs types de points de tricot qui, si vous avez la patience de tester et d'essayer autant de fois que nécessaire, peuvent être réalisés sur des machines domestiques. C'est ce que nous allons vous apprendre aujourd'hui ! Dans cet article, vous trouverez des conseils, des astuces et des techniques pour que votre couture soit parfaite sur n'importe quel tricot.

1. Faites des essais

Eh bien, tout d'abord, vous devez savoir que chaque tricot se comporte de manière différente. Il faut donc connaître chacun d'entre eux !

Pour ce faire, il vous suffit de tester les points et la tension du fil sur chaque pièce de tricot. C'est essentiel pour vous permettre d'apprendre à travailler avec chacun d'entre eux.

2. Choisissez les tricots idéaux pour commencer

Pour celles qui vont commencer cette expérience de couture de tricots sur des machines à domicile, il est essentiel de choisir des tissus faciles à travailler.

Voici quelques options : demi-maille, sweat fin et coton, qui sont des tricots stables et peu glissants.

3. Préparez le tricot

Après avoir passé un bon moment à faire les tests, il est temps de coudre pour de vrai ! Mais avant de commencer à coudre, vous devez préparer le tricot.

Suivez les instructions pas à pas ci-dessous :

Ouvrez le tricot sur une table et faites quelques plis/vagues, en le laissant très lâche.

Laissez-le reposer pendant au moins 12 heures. Cela permettra de relâcher la tension des fils.

4. Ne lavez pas le tricot

Vous savez que vous devez laver certains tissus avant de commencer à coudre, n'est-ce pas ? Avec la maille, cependant, cela ne peut pas se produire, car après le lavage, elle devient plus difficile à travailler, car elle perd une partie de sa stabilité. Le conseil est donc le suivant : vérifiez le pourcentage de coton dans la composition du tricot. Plus ce pourcentage est élevé, plus le risque de rétrécissement après le lavage est important. Prenez donc en compte la probabilité de ce rétrécissement et concevez un modèle avec un peu de mou.

5. Calculez l'élasticité du tissu

Un autre facteur important à noter avant d'élaborer le patron est l'élasticité du tissu.

Voici comment effectuer ce calcul :

  • Dans le sens de la trame du tissu (perpendiculairement aux lisières), marquez un étirement de 10 cm à l'aide d'épingles. Ne marquez pas trop près du bord de la coupe.
  • Étirez le tissu à côté d'une règle, en maintenant l'une des épingles au point 0 et voyez à quelle distance l'autre épingle marque la règle. C'est le pourcentage d'étirement. Comme nous avons commencé avec 10 cm, pour chaque centimètre allongé, nous aurons un pourcentage de 10 %.

6. Faites attention à la coupe

Lorsque vous coupez le patron, vous devez faire attention au fil du tissu indiqué sur le patron.

Si le fil n'est pas exactement parallèle à la lisière, votre vêtement aura des coutures inégales sur le corps.

Alignez donc parfaitement le tissu pour réaliser une coupe sans erreur.

7. Choisissez l'aiguille adaptée à votre machine

L'aiguille pour coudre les tricots doit être de type "bullet point". Cette pointe traverse la trame de la maille sans en couper les fibres.

Pour vous aider à mieux l'identifier, cette aiguille est munie d'une bande dorée sur le dessus et, sur l'emballage, elle porte la mention "tricot".

Voyez la différence entre une aiguille normale et une aiguille "bullet point" dans l'image suivante.

En ce qui concerne la numérotation des aiguilles, vous choisirez des numéros plus grands pour les tricots plus lourds, comme le coton et le Néoprène, et des numéros plus petits pour les tricots plus légers.

8. Choisissez le bon fil

Il est également important que vous choisissiez un fil spécifique pour ce travail.

Une des possibilités est de mettre, délicatement, le fil de surjet sur la canette de la machine, car il permet une certaine élasticité au point, et le fil 100% polyester sur l'aiguille.

9. Changez le pied-de-biche

Si vous le souhaitez, vous pouvez changer le pied-de-biche de la machine pour un pied en plastique afin que la maille glisse plus facilement sur la machine.

Si vous n'avez pas de pied-de-biche en plastique, vous pouvez mettre un peu de durex sur le pied-de-biche ordinaire, cela assurera également cette glisse.

10. Points de couture

Vous devez trouver des points spécifiques pour coudre une maille, car le point droit, utilisé pour coudre un tissu ordinaire, ne fonctionne pas sur ce tissu élastique, car il ne s'étire pas avec la maille elle-même. En d'autres termes, lorsque le tissu subit une certaine tension, il est probable que la couture se brise. C'est pourquoi nous avons séparé quelques points qui peuvent être utilisés pour coudre une maille. Voyez s'ils sont présents dans votre machine à coudre domestique !

Oh, et n'oubliez pas de tester un morceau plié en deux pour ajuster la tension du fil ainsi que la longueur et la largeur du point. Quand c'est uniforme et sans fioritures, vous pouvez commencer à coudre. Passons maintenant aux points !

  • Point zig zag normal : faites un zig zag court et étroit. Si vous modifiez la largeur et la longueur du point, vous pouvez réaliser un vêtement entier avec ce seul point, y compris la fixation des élastiques.
  • Point zig zag à trois points : il est idéal pour fixer les élastiques.
  • Point élastique : il s'agit presque d'un mélange de point droit et de point zig zag.
  • Triple point élastique : il s'agit d'une alternance de points droits vers l'avant et vers l'arrière, ce qui permet d'obtenir une couture très renforcée.
  • Triple point d'arrêt avec double aiguille : il imite la couture de galère, c'est-à-dire la double couture sur les barres des vêtements industrialisés.
  • Point de chute : il s'agit d'une imitation du point de surjet à la machine pour la couture et la finition. Il forme généralement des franges sur le bord du tissu. Soyez donc vigilant et, lorsque cela se produit, modifiez la taille du point et la tension du fil jusqu'à ce que la couture soit uniforme. Ajustez également la marge de couture, en coupant l'excédent, pour l'adapter à votre taille de point.

11. N'étirez pas la maille lorsque vous cousez

Vous ne pouvez pas étirer la maille lorsque vous cousez. C'est la seule façon pour la machine de tirer uniformément sur les couches de la maille.

12. Coudre les tricots glissants

Si vous allez travailler avec une maille très glissante, il est possible que la couche située près du pied de la machine ne suive pas la couche située près des dents de transport. C'est pourquoi vous devez bâter la pièce avant de commencer à coudre et, tout au long du travail, vérifier que les couches sont alignées.

13. Utilisez un fer à repasser

Au fur et à mesure de l'avancement du travail, aplatissez les coutures à l'aide d'un fer à repasser. Cette opération est indispensable pour que la pièce reste lisse. Mais attention ! Ne pressez le fer et soyez très prudent avec lui sur les tricots synthétiques.

14. Faites les finitions

Dans les tricots qui ne s'effilochent pas, coupez la marge de couture en deux. Sur les tricots qui s'effilochent, faites une couture en zigzag le long du bord.

4 idées DIY pour personnaliser des T-shirts
Comment faire de la dentelle sur tissu ?

Plan du site